la géobiologie:

 riv

La géobiologie :

la discipline du géobiologue

La géobiologie consiste dans l’étude des influences qu’exercent les rayonnements de la terre et de l’atmosphère (ou du cosmos) sur tous les organismes vivants. Le géobiologue exerce une discipline qui étudie les influences de l’environnement immédiat sur la santé.

Nous passons une grande partie de notre temps dans les mêmes bâtiments où nous subissons les effets conjugués de rayonnements qui peuvent influencer notre état de santé. Une intervention par un géobiologue permet de détecter, de localiser et de neutraliser ces nuisances par des procédés ayant fait leurs preuves.

Le mot géobiolgie vient du grec : geos, signifie la terre, bios signifie la vie et logos signifie la création, la vibration. Par extension, la géobiologie pourrait être définie comme la recherche, l’étude et la maîtrise des phénomènes vibratoires qui influencent la santé des êtres vivants, hommes, animaux et plantes.

Comme beaucoup de personnes, vous avez sans doute un jour peut-être éprouvé ou ressenti un mal être dans certains lieux: sensations de fatigue permanente (vampirisme énergétique), mauvaise qualité du sommeil, troubles de la santé à répétition et circonstances négatives de la vie récurrentes.Cela même, dans votre habitation ou votre lieu de travail et bien d'autres endroits sans pouvoir en déterminer la cause?

Des expériences ont démontré qu'il ne s'agit pas de phénomènes d'auto-suggestion ou d'autres natures de ce type, puisque quelquefois, les opérations d'harmonisation des lieux ou de neutralisation des phénomènes nocifs ont été réalisées sans que les habitants des lieux en aient connaissance afin d'éviter l'auto- suggestion justement et ils s'en sont trouvés mieux, ayant expliqués leur mal être dans les lieux avant l'intervention. 

Nous avons donc affaire à des influences réelles et concrètes nocives!

La géobiologie peut vous aider!          510772

Qu'est-ce que la géobiologie ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

gens interrogation   

                                          pentacle geo

Contrairement à ce que l'on peut lire parfois,il n'est pas question de vous priver de technologie, de votre confort habituel, de tout ce qui est électrique,électronique etc...ou de déménager ce qui serait abérant puisque nous sommes "bombardés" d'ondes nocives de partout. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

images (27)

Mais simplement d'harmoniser et de neutraliser ces nuisances là  pour pouvoir vivre avec normalement,sans que cela puisse causer de dommages sur le vivant ou d'autres domaines...

la cause des nuisances est le croisement de plusieurs faisceaux combinés, mais des lieux peuvent

être nocifs pour beaucoups d'autres raisons...

L'analyse de géobiologie a pour but de mettre en évidence les paramètres agressifs et perturbants inhérents au lieu, ainsi que les conséquences et les influences négatives sur les êtres vivants. Ces phénomènes négatifs sont souvent appelés ondes nocives (O.N.D.) et sont détectables et quantifiables en ce qui concerne leurs types, origines, degrés et leurs taux de nocivité par des outils et les moyens suivants, que j'ai créés et réalisés en voici quelques exemples...              

valise de détection radiesthésique

détecteur électromagnétique.

                                     

On pourra ainsi donc par ces moyens réaliser une expertise géobiologique et même rendre un rapport écrit technique et détaillé après analyse. Son objectif étant de découvrir les nuisances susceptibles d'altérer votre bien être et votre santé, et de les neutraliser par des moyens adaptés que j'ai créés et d'harmoniser les lieux.

imagesCA6M8B0D


anatomie

Méthodologie:

L'expertise et la détection peuvent être effectuées sur place ou à distance (sur plans).

plan                                                                                 

              exemples de nuisances:      

                           images (33)

Si les antennes-relais sont moins puissantes, elles devront être plus nombreuses! :bravo:

Des antennes relais pour télephones mobiles installées sur les toits de Paris.

antenne

Un rapport collectif estime qu'en abaissant la puissance des antennes au niveau préconisé par les associations, il faudrait multiplier leur nombre par trois pour que la couverture reste constante.

Au moins trois fois plus d’antennes-relais moins puissantes seraient nécessaires pour garantir aux Français une «faible exposition» aux ondes tout en conservant une couverture mobile «satisfaisante», selon des simulations menées dans cinq villes et publiées lundi par le gouvernement.

Issu en 2009 du Grenelle des ondes, le Copil, un comité réunissant l’Etat, les opérateurs de téléphonie, les élus locaux et les associations, était chargé d'«étudier la faisabilité d’une réduction de l’exposition du public aux ondes» sous le seuil de 0,6 V/m (volt par mètre), défendu par des associations comme un «seuil de protection» sanitaire.

Ce comité a également chapeauté des travaux visant à simuler un tel abaissement dans plusieurs villes puis à calculer le nombre d’antennes qu’il faudrait rajouter pour préserver la qualité de couverture. Selon un état des lieux mené en 2010 et 2011 dans seize zones pilotes, «90% des niveaux d’exposition modélisés sont inférieurs à 0,7 V/m et 99% à 2,7 V/m alors que les valeurs limites réglementaires sont comprises entre 40 V/m et 61 V/m pour les fréquences utilisées par la téléphonie mobile», indique le rapport de synthèse remis lundi aux ministres de l’Ecologie et de l’Economie numérique.

D’après des simulations numériques, l’abaissement de l’exposition à 0,6 V/m «s’accompagnerait d’une forte déterioration de la couverture réseau, en particulier à l’intérieur des bâtiments» : de 82% en intérieur à Paris XIVe ou de 30 à 40% à Plaine-Commune (Seine-Saint-Denis), par exemple.

Si un tel abaissement était mis en œuvre, il faudrait, au vu des simulations finalisées dans cinq villes (Paris XIVe, Grand-Champ (Morbihan), Grenoble, Lavelanet (Ariège) et Thiers (Puy-de-Dôme)) multiplier le nombre d’antennes «par un facteur au minimum égal à trois», selon ce rapport. Selon l’Agence nationale des fréquences (ANFR), il y a actuellement environ 50 000 antennes-relais de téléphone mobile en France.

Début 2013, l’association Robin des Toits, présente depuis l’origine des travaux en 2009, avait toutefois pris ses distances avec le processus en dénonçant des modifications de méthodologie et en estimant que l’objectif du comité était «de disqualifier le seuil d’expérimentation de 0,6 volt/mètre».

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé en 2011 les ondes comme potentiellement cancérigènes, mais les opérateurs s’appuient sur le dernier avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), datant de 2009, pour écarter tout danger. L’Anses doit prochainement actualiser cet avis.

une étude est en cours afin de multiplier les antennes tout en diminuant leurs puissances.

ce qui reviendrait à multiplier les nuisances et les rendres encore plus complexes.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

 

 

 

C’est paradoxal : lorsque les téléphones portables émettaient moins d’ondes électromagnétiques, nous étions plus au courant de leurs méfaits. Mais il faut croire que le smartphone est un marché trop juteux pour qu’on informe correctement la population sur ses dangers.

Un outil devenu indispensable

Si, pour une raison quelconque, vous vous êtes retrouvé sans portable, vous avez pu remarquer à quel point cet objet a changé notre mode de vie en à peine vingt ans. Pour le mieux, se disait-on encore il y a dix ans ; pour le pire vient-on à se dire maintenant.

Déjà à cause de l’addiction : nombre de gens, et pas seulement parmi la jeunesse, ne peuvent se passer de consulter leur précieux smartphone très régulièrement. Qui n’a jamais cru entendre son téléphone sonner alors que ce n’était pas le cas ? Et combien de gens voit-on, dans les restaurants, incapables de discuter, passant leur temps à regarder leur écran ?

Ainsi, 20% des jeunes Coréens du sud souffrent à cause de lui d’un retard de développement de la partie droite du cerveau, celle de la mémoire et des émotions. Mais outre les dégâts sociaux et psychologiques que le smartphone engendre, l’énorme quantité d’ondes électromagnétiques auxquelles ils nous soumettent est un problème de santé publique qui n’ira qu’en s’accroissant.

Ainsi, depuis le début des années 2000 les assurances ne remboursent plus les pathologies aux appareils électromagnétiques. Comme elles ont arrêté de rembourser les pathologies dues à l’amiante 50 ans avant son interdiction… Et ces maladies ne se limitent pas aux cancers du cerveau tant redoutés : épilepsie, migraines chroniques, hypersensibilité aux ondes électromagnétiques sont des conséquences de plus en plus fréquentes de l’utilisation permanente du smartphone.

Quelques conseils d’utilisation

Si vous pouvez utiliser le kit mains libres, ou mettre votre appareil en haut-parleur, vous vous exposerez déjà beaucoup moins aux émissions électromagnétiques. De toute façon, il faut en limiter l’usage autant que possible, et préférer les textos aux appels. Le DAS, c’est-à-dire la quantité d’émissions émise et supportée par l’organisme est un chiffre qui prête plus à confusion qu’autre chose. 

Cela paraît une évidence, mais il faut éviter à tout prix aux enfants l’exposition à ces appareils, surtout ceux en bas-âge. Ils sont encore plus sensibles que nous à ces ondes. Il est également très important de ne pas conserver son portable sur soi, particulièrement près des seins pour les femmes, et dans les poches des pantalons pour les deux sexes, puisque les parties génitales sont également sensibles.

Moins le réseau passe, plus le portable émet d’ondes afin de le capter. Ne téléphonez pas lorsqu’il y a moins de quatre barres de réseau – c’est une recommandation officielle ! Le pire dans ce cas est de téléphoner lorsque vous vous situez dans un moyen de transport. Non seulement l’appareil émet très fortement pour pouvoir se raccrocher aux relais, mais en plus, ces moyens de transport répercutent les ondes émises et en démultiplient l’exposition. Ainsi, bien des représentants de commerce souffrent de migraine et de surexposition électromagnétiques, à force de garder le portable à portée de main dans leur voiture.

Il existe beaucoup d’appareils qui prétendent diminuer l’exposition aux ondes électromagnétiques dues aux smartphones. Après un examen approfondi, Dominique Vialard privilégie ceux de la marque Fazer, reconnus pour être les plus fiables par les tests scientifiques. Cela n’empêche pas que les recommandations d’usage restent en vigueur. Ce n’est pas parce que l’on ne parle plus d’un problème de santé publique qu’il n’existe plus !

 

les nuisances par le radon:Perdre connaissance

poumons

le radon est un gaz provenant du sol qui peut provoquer de

graves dégats sur la santé en l'occurence:

le cancer des poumons et bien d'autres maladies.

le radon est traité en matière de remédiation par

l'utilisation de certains matériaux et par ventilation.

prochainement en France la détection et la remédiation

concernant le radon sera mieux prise en compte selon des normes

très strictes à respecter,ce problème n'est pas à prendre

à la légère ,il est préfèrable de s'en occuper dès a présent...

carte bq

le radon n'est pas qu'un gaz nocif radioactif,

il dégage aussi des ondes nocives de façon très subtile.

il est à traiter aussi comme un problème géobiologique

pour ne pas subir ses nuisances dans leur intégralité.

radon

remédier à l'action du gaz biologiquement ou à sa pénétration dans l'habitat

maison radon                                

                                            Photo1022 Chercher

                                anti-ondes nocives du radon    

 

                                                                               votez merci!